Equipe 1

JAO 74 CAHORS 59 Le réveil de la JAO

Salle Scohy / 300 spectateurs

Arbitres : Mr Devaux / Mlle Dulon

Score aux quarts-temps : 9-17/16-21/24-4/25-17

JAO : Delorme(2) Goussies(3) Dardol(4) Marchand L(11) Caubu(10) Benquet(3) Denis() Jakubowski(4) Marchand T(10) Jeanville(27)

CAHORS : Baba Alla(4) Diop(18) Aboulikam(4) Noubissi() Prouillac(3) Vukadin(2) Turner(6) Roux(11) Durovic(17)

La JAO a débloqué son compteur de victoires en disposant de CAHORS dans un match où elle aura montré deux visages totalement différents. Menés 25-38 à la mi-temps, les hommes de Marcel Tréméa et Marc Coronas ont signé une seconde mi-temps de qualité en infligeant notamment un cinglant 24-4 dans le troisième quart-temps, décisif dans l’issue de ce match.

Les oloronais ratent plusieurs actions faciles en ce début de rencontre et les cadurciens profitent des largesses défensives béarnaises pour faire un premier break (2-10/5’) grâce notamment à la paire Durovic/Diop. Jeanville tente de maintenir la JAO à flot mais c’est bien les lotois qui déroulent dans cette première mi-temps (6-15/9-19/13-23). Les bleus réagissent enfin en recollant à 25-32(18’) mais encaissent un 0-6 avant la pause donnant au score une triste allure (25-38).

Changement de décor au retour des vestiaires avec des béarnais qui retrouvent leur agressivité défensive et surtout leur efficacité offensive. Jeanville et Louis Marchand règlent la mire à mi-distance et signent un 14-0 qui permet à la JAO de reprendre la direction du match (43-38/25’). Le temps mort cadurcien ne va pas stopper l’embellie bleue et blanche et c’est Fabien Caubu qui signe un passage de haut vol en faisant exploser la défense lotoise pour porter le score à 53-43(32’). La JAO va parfaitement contrôler cette fin de rencontre en imposant tout d’abord une grosse pression défensive et en inscrivant trois nouveaux paniers primés par Louis Marchand et Jeanville, lui permettant ainsi d’engranger sa première victoire(75-59) et se préparer sereinement au lointain déplacement à Montpellier semaine prochaine.