JAO 88 2MBS 70 Le final oloronais

Salle Robert Scohy / 500 spectateurs

Arbitres : Mrs Lebizec et Alborghetty

Score aux quarts temps : 12-19/27-16/19-20/30-15

JAO : Delorme() Goussies() Vragar(24) Dardol(16) Marchand L(11) Caubu(3) Benquet(2) Denis(8) Marchand T(21) Jeanville(3)

2MBS : Brugale(5) Albino(3) Jouve(10) Hery(2) Adediran(16) Bouchet(3) Cazaurang(7) Ba(2) Ndiaye(22) Thiam()

Dans une salle Scohy comble, les basketteurs haut-béarnais et du Soubestre ont livré un beau combat, remporté par les hommes de Marcel Tréméa grâce notamment à un final de feu. Handicapés par l’absence de son capitaine Jakubowski, T Marchand met les bleus en confiance en tout début de rencontre (5-0/3’). L’embellie est de courte durée et les hommes de Fred Moncade dans le sillage de la paire Adediran/Ndiaye infligent un cinglant 13-0 (5-13/6’) à des locaux en manque de repères tant offensivement que défensivement. Le temps mort oloronais stoppe l’hémorragie et la machine haut béarnaise se met progressivement en route en s’en remettant aux lancers francs pour limiter la casse à la fin du premier quart-temps (12-19/10’). Les alternances défensives des bleus perturbent les visiteurs et la paire Dardol/Marchand T retrouve son efficacité offensive permettant à la JAO de revenir à 23-24(14’). Denis et Vragar répondent derrière la ligne à 3 points à Albino/Adediran (35-32/17’) et les oloronais, dans le sillage d’un Vragar des grands soirs, bouclent positivement cette première mi-temps (39-35).

Le retour des vestiaires voit les deux équipes se rendre coup pour coup et la notion de derby est plus que jamais présente. Dardol permet à la JAO de faire un mini-break (43-37/23’) rapidement annulé par l’efficacité de Ndiaye (51-48/27’). Les rotations oloronaises permettent de maintenir une grosse pression défensive et surtout d’alterner les solutions offensives. Denis enquille à 3 points suivi par Marchand L, auteur d’un gros passage qui fait du bien à l’entame du dernier quart-temps (61-55/31’). A 65-57 (32’) on pense que les bleus ont fait le plus dur mais le temps mort de Fred Moncade stoppe l’embellie. Le pressing tout terrain des joueurs du Soubestre et l’intenable Ndiaye ramènent une nouvelle fois 2MBS à 67-63 (35’). C’est le moment choisi par Vragar pour débuter son récital de fin de rencontre en provoquant la quatrième faute de Ndiaye et en envoyant un missile derrière l’arc (75-67/37’). Thibaud Marchand va envoyer une dernière banderille en ponctuant son match de guerrier par un triple qui fait exploser Scohy (78-67/38’). Le derby a définitivement tourné côté haut-béarnais et le dernier panier primé de Vragar au buzzer vient clôturer un énorme 21-7 signé sur ces 5 dernières minutes de rencontre.

Les basketteurs oloronais l’emportent 88-70 et peuvent laisser exploser leur joie en communiant avec une salle Scohy debout.