la JAO a retrouvé la N3

Les sponsors de la semaine

Oloron : 82   Puymirol : 68

Ce n’est sûrement pas la plus belle victoire de la saison de la JAO, mais c’est celle qui leur permet de valider la montée en N3 ! C’est peut être aussi pour ça que le début de la rencontre est assez timide pour eux, avec beaucoup de paniers manqués. Mais très vite, avec deux réussites de Benquet derrière l’arc de cercle, les locaux reviennent dans la partie (10-10, 5e). Dès lors, les deux formations ne vont plus se quitter jusqu’à la fin du premier quart temps (18-17, 10e). Le repos de deux minutes est salutaire pour la JAO qui peut enfin se libérer, Ort deux fois à 3 points et en fin de contre-attaque, Jakubowski et Benquet à mi-distance et voilà un premier break pour les Hauts Béarnais (30-21, 15e). C’est à ce moment-là que l’adresse va fuir les Oloronais, qui viennent buter sur la défense de zone de Puymirol. Dans cette fin de première mi-temps ils vont voir leur avance fondre comme neige au soleil, en encaissant un sévère 11-2 en 4 minutes (32-32, 19e). Ils vont quand même parvenir à virer en tête au repos grâce à deux paniers de Perez et de Benquet (37-34, 20e).

                                                   Perez met le feu !

Autant dire qu’au retour sur le terrain rien n’est encore joué, surtout que Puymirol ne change rien en défense et reste en zone ! C’est Benquet, avec son troisième panier primé de la soirée qui ouvre les débats, suivi de son capitaine Jakubowski à 2 points pour se donner confiance. Ils seront suivis par Vergez-Pascal qui bataille dans la raquette et encore Ort derrière l’arc de cercle, mais Puymirol ne lâche rien (49-42, 24e). Et c’est alors que va surgir un Perez de gala, qui n’hésite pas à prendre ses responsabilités à mi-distance. Il va inscrire trois paniers consécutifs, Ort va en marquer un avec un numéro d’équilibriste et voici un nouvel écart (58-46, 29e). Malgré tout, les visiteurs sont encore dangereux et c’est une nouvelle fois Perez qui va enfoncer le clou avec deux autres tirs extérieurs qui rendent fous les visiteurs, qui n’arrivent pas à l’arrêter. Ce coup de folie s’avère payant, ses partenaires se mettent au diapason, Giraudo à 3 points, l’inévitable Ort pour son quatrième tir primé et Jakubowski qui s’y met lui aussi par deux fois avec le plexi du panneau. Bouet le capitaine des visiteurs s’énerve et bouscule Jakubowski, le premier est disqualifié, le second prend une technique, mais tout ceci est alors anecdotique. Le public est aux anges, la JAO a retrouvé la N3 et c’est bien là l’essentiel de cette soirée, qui s’annonçait longue dans les chaumières oloronaises et alentours !

Oloron : 82

  1. Lacoste, M. Ort (20), F. Bonnelalbay (6), L. Perez (16), T. Vergez-Pascal (9), F. Benquet (17), R. Jakubowski (cap 11), B. Giraudo (3), T. Turpin, Q. Ruiz. Entraîneur : S. Junca

Puymirol : 68

  1. Tutrice (6), F. Baros (11), D. Roux (16), B. Bouet (cap 12), A. Plestcheef, T. Piai (8), J. Marlas (13), P. Gomes (2). Entraîneur : N. Bourgade

À Oloron, salle Robert Scohy, 450 spectateurs.

Arbitres : J. Cazenave et N. Marbat

Pour Oloron, 1 faute technique : R. Jakubowski (37e).

Pour Puymirol, 1 faute disqualifiante : B. Bouet (37e).

Les quarts temps : 18-17, 19-17, 23-17, 22-17.

 

Claude Jouanserre