LA CTC S’EMBOURBE DANS SES ERREMENTS

Nouvelle glissade en déplacement pour une CTC SCAN/JAO qui avait pourtant plusieurs arguments en main pour vaincre.

Le Temple sur Lot 60 –CTC du Piémont et des Gaves 55

Comme à son habitude, la CTC a trop gâché pour prétendre décrocher un premier succès à l’extérieur cette saison. Ça lui pendait au nez au fur et à mesure des étourderies, des largesses accordées à des lot-et-garonnais pourtant moribonds à la mi-temps, mais qui ont eu la lucidité de faire fructifier les multiples erreurs de béarnais qui avaient pourtant le match bien en main, surtout au vu de la qualité générale de la 1ere mi-temps. Mais avec un début de 3e quart raté dans les grandes largeurs, cela a redistribué toutes les cartes et a vu le jeu de la CTC SCAN/JAO s’étioler peu à peu, par manque de concentration, de rigueur sur une somme de détails, d’une baisse de combattivité, d’un déficit de réflexion dans la lecture du jeu, d’un scoring trop pauvre et mal réparti.

Le surpeuplement de l’infirmerie n’explique pas tous ces soucis, même si cela n’est pas à négliger. C’est pourquoi, chaque joueur se doit de faire plus et mieux (en match comme à l’entrainement) pour pallier les absences et ainsi effacer peu à peu tous ces atermoiements constatés depuis un mois et demi, car sans y paraître et dans une poule ultra relevée et compétitive, il n’y a pas le temps de batifoler en chemin. Or, à ce rythme, c’est le maintien que va devoir jouer l’entente SCAN/JAO, ce que personne n’ose imaginer, surtout au vu de la réussite humaine qu’à engendrée cette CTC, mais aussi parce que cette équipe a les moyens de faire beaucoup mieux, même sans être au complet. A elle de nous le prouver et effacer ainsi durablement ce sale goût d’inachevé qui s’est répété après celui encore en bouche d’Hendaye.