La JAO méritait pas cela !

Pour leur seconde sortie dans ce championnat de Nationale3, les hommes de Sébastien Junca méritaient un tout autre sort, tant leur prestation fut à la hauteur de l’engagement et de la maîtrise que nécessitent cette division.
Le premier quart temps voit les béarnais dominer les débats et mettre à mal les banlieusards limougeauds. Avec 5 paniers primés de Ort et Benquet, un collectif offensif bien en place et surtout une combativité défensive à toute épreuve, la JAO fait la course en tête (4-11/22-28) et boucle ce premier quart temps sur le score flatteur de 24-36. Les locaux réagissent en imposant un pressing défensif très haut et profitent de la domination de Dadie dans la peinture pour recoller au score (33-41/ 40-43) mais c’est bien les oloronais qui virent en tête à la pause 44-48.
Le retour des vestiaires voit les deux équipes se rendre coup pour coup mais les bleus jouent les yeux dans les yeux face à cette équipe de Panazol (50-55/25’). Pérez prend le relais sur le plan offensif et enquille quelques paniers « impossibles » pour permettre à la JAO d’aborder le dernier quart-temps à 61-66. Les béarnais, portés par la saveur de l’exploit, se transcendent en défense et au rebond pour continuer à faire la course en tête 64-72(37’). Malheureusement, la fatigue et le manque de lucidité face au pressing limougeaud, vont être fatals et les bleus offrent quelques cadeaux permettant à Panazol de revenir dans la partie (72-72/39’). A 74-76 à 8’’ du buzzer, les oloronais ont la balle de match sur la ligne des lancers francs mais le sort en décide autrement et les locaux arrachent une prolongation inespérée 76-76.
Les 5 dernières minutes vont être douloureuses : les bleus s’accrochent (81-80/42’) mais sentent que cette partie leur échappe petit à petit face à des locaux qui retrouvent leur adresse à 3 points et surtout impose, à l’usure, une domination physique fatale dans l’issue de la rencontre. Les oloronais s’inclinent 91-87 avec beaucoup de regrets mais aussi beaucoup d’espoirs pour la suite de la saison .