La Jao remporte le derby

Oloron : 95
Ort (25), L. Perez (24), T. Vergez Pascal (5), F. Benquet (9), P. Maysonnave (23), R. Jakubowski (cap 3), B. Giraudo, T. Turpin, E. Mazarin (6). Entraîneur : S. Junca.

Orthez : 88
Manaut (19), Fa. Carsuzaa, Fl. Carsuzaa, T. Morel (2), B. Durand (17), G. Leugé (8), Q. Blot (13), B. Gomez (3), O. Lauga (cap 26). Entraîneur : L. Bouteiller.

À Oloron, salle Robert Scohy, 450 spectateurs.
Arbitres : P. Darbo et C. Marquevielle
Les quart temps : 24-18, 22-15, 28-23, 21-32.
Pour Orthez, 1 joueur sorti pour 5 fautes : B. Durand (40e).

Cette partie débute par un coup de théâtre pour les Oloronais, qui perdent Bonnelalbay à l’échauffement, victime de ce qui semble être une déchirure à la cuisse. Ce sont pourtant ces derniers qui rentrent le mieux dans cette rencontre, avec Ort à mi-distance et Maysonnave sous le cercle. Mais après avoir laissé passer l’orage, les Orthéziens réagissent avec Leugé et Blot à la conclusion de belles actions collectives. La rentrée de Perez va donner un coup de booster aux locaux, ce qui leur permet de creuser l’écart (34-22, 15e). Orthez s’accroche avec un Lauga au four et au moulin, alors que Durand est rapidement sanctionné de trois fautes. Au moment du repos, les Hauts Béarnais virent en tête et semblent sereins (46-33, 20e).

Au retour sur le parquet, les visiteurs semblent dans d’autres dispositions, avec toujours un opportuniste Lauga dans la peinture et Manaut à 3 points (50-40, 23e). Seulement, c’est compter sans Perez pour la JAO, qui va inscrire 9 points consécutifs pour redonner un peu d’air à ses partenaires (64-44, 27e et 72-50, 29e). On pense alors que durant les 11 minutes suivantes les Orthéziens vont craquer, au contraire ce sont eux qui vont malmener les Oloronais. Ces derniers se relâchent inconsciemment, oublient de défendre et subissent les assauts des Lauga, Durand et Manaut seul derrière l’arc de cercle (82-72, 36e). Heureusement pour les locaux, Ort va enfoncer le clou avec trois réussites consécutives à 3 points et ensuite sur la ligne des lancers francs, pour clôturer cette partie honorablement !

 

Claude Jouanserre

Laissez un commentaire

Cliquez ici pour laisser un commentaire