Le coup était jouable !

 

Privés de Ort, Mas et Benquet, les basketteurs oloronais avaient malgré tout la place pour faire un coup mais le manque d’efficacité offensive combinée avec quelques largesses défensives ont permis aux corréziens d’empocher une victoire largement méritée.

La défense de zone oloronaise explose littéralement en ce début de rencontre sous l’impulsion de Moronval dans la raquette et Leclercq derrière la ligne à 3 points (16-4/ 6’). Le temps mort bleu remet de l’ordre dans la maison et la paire Jakubowski/Pérez retrouve le chemin du panier pour ramener les béarnais à 19-13(9’). Cette embellie est de courte durée et les corréziens profitent des erreurs oloronaises pour refaire un break (26-15/14’). La JAO se réveille enfin en imposant un pressing défensif efficace  et recoller au score grâce à deux paniers primés de Jakubowski et Vragar (32-27/18’) avant de survoler la fin de première mi-temps et virer en tête à la pause 32-33. Les bleus viennent d’infliger un 18-6 à des corréziens qui vont revenir sur le plancher très remontés et faire revivre aux visiteurs un scénario identique à celui de début de rencontre. La zone oloronaise explose une nouvelle fois avec deux missiles de Leclercq et un panier plus faute de Moronval. La JAO encaisse un terrible 13-2 (45-35/15’) dont elle ne se relèvera pas. Les oloronais s’accrochent malgré tout et s’en remettent à la paire Pérez/Maysonnave pour alimenter le score et continuer à y croire (49-43/30’). A plusieurs reprises, les béarnais ont l’occasion de refaire leur retard (51-47/54-49) mais vont finalement lâcher prise dans ce dernier quart-temps ponctué par la maigre score de 12-6. Il reste une semaine aux hommes de Sébastien Junca pour préparer la venue du second de la poule AGEN dans une salle Scohy qui attend une réaction de ses protégés.