MONTPELLIER MOSSON 84 JAO 77 La JAO hors sujet

Gymnase Jean Bouin / 150 Spectateurs

Arbitres : Mrs Lafforgue et Ionescu

Score aux quarts temps : 21-21/28-19/23-17/12-20

Montpellier Mosson : Chretien(14) Speller () Marchal(7) Bah(3) Leibnitz(12) Kondea Bougna(15) Leotard(14) Correa(6) Therese() Ocokoljic(13)

JAO : Delorme(11) Goussies(13) Vragar(12) Dardol(5) Marchand L(18) Caubu(3) Denis() Jakubowski() Marchand T(8) Jeanville(7)

Face à une équipe héraultaise en quête de sa première victoire, les oloronais, privés à la dernière minute de leur capitaine Jakubowski blessé, ont rendu une pâle copie et peuvent avoir quelques regrets dans cette rencontre qui était à leur portée.

Après un premier round d’observation (6-5/4’), les locaux signent un premier break (14-6/6’) profitant de nombreuses maladresses et absences défensives béarnaises. La paire Vragar/Goussies redonnent quelques couleurs à la JAO (16-10) mais c’est bien les locaux qui maîtrisent leur sujet et remettent une couche par Correa et Ocokoljic (21-12/8’). Le temps mort béarnais remet de l’ordre dans la maison oloronaise : Delorme signe une belle rentrée dans la raquette et Goussies enquille un panier primé permettant à la JAO de clôturer ce premier quart-temps à 21-21. Les oloronais prennent le dessus en ce début de second quart-temps (24-28/12’) en laissant malgré tout trop de points sur la ligne des lancers-francs. L’embellie est de courte durée et le capitaine héraultais Leotard réveille les siens pour signer un 9-0 (33-28/14’). Les alternances défensives des bleus permettent de limiter la casse et la paire Delorme/Vragar ramène la JAO à 38-36(18’). Malheureusement, les béarnais vont littéralement perdre pied dans la dernière minute de cette première mi-temps pour offrir aux montpellierains l’opportunité de signer un cinglant 11-2 (49-38 à la mi-temps).

La JAO a pris un coup sur la tête et revient des vestiaires avec de meilleures intentions. La paire Marchand L / Jeanville retrouve la cible à mi-distance et signe une série de 4 paniers primés ramenant les leurs à 60-53(26’). Les locaux semblent fragiles et prenables mais Kondea Bougna les remet en confiance en signant deux « triples » face à une défense oloronaise dépassée. A 75-59(32’), l’écart au score atteint son maximum. Les bleus vont cependant retrouver un brin de fierté en cette fin de partie en revenant à 75-69(37’) grâce notamment à trois paniers primés de Goussies et Vragar. Il est cependant trop tard et c’est une nouvelle fois l’ailier montpellierain Kondea Bougna qui redonne de l’air aux siens par un nouveau triple. Montpellier va maîtriser sa fin de rencontre sur la ligne des lancers francs pour s’imposer finalement 84-77 face à une équipe oloronaise loin de son niveau.