REAL CHALOSSAIS   76   JAO  57 La JAO s’est bien battue

Salle de Larbey / 500 spectateurs

Arbitres : Mrs Bernazeau et Garbay

Score aux quarts temps : 19-21/20-14/22-10/15-12

REAL CHALOSSAIS : Brocaires(5) Cambon(7) Labat T(4) Labadie(10) Crabos(12) Ilardia(19) Latapy(10) Dangoumau() Samake(7) Labat(2)

JAO : Jakubowski(4) Vragar(5) Dardol(9) Marchand L(12) Caubu(3) Denis(7) Benquet() Delorme(17)

Privés de T Marchand et Jeanville, blessés , les hommes de Marcel Tréméa et Marc Coronas ont fait mieux que se défendre face aux chalossais du REAL mais ont légitimement subi la loi du second de cette poule auteur d’un break décisif dans le troisième quart-temps.

Le début de rencontre voit les oloronais jouer les yeux dans les yeux avec Delorme qui défie sans complexe les 2,13 m de Samake dans la peinture et Marchand qui a la main chaude à 3 points (10-10/5’). Les rotations oloronaises permettent de maintenir une bonne intensité défensive et la JAO crée même un premier break (12-17/7’) avant que la paire Ilardia/Latapyne réveille les landais pour boucler ce premier quart-temps à 19-21.  Les béarnais poursuivent sur la même dynamique avec une défense de zone qui perturbe les plans locaux (23-28/15’) mais la maladresse aux lancers francs (10/25) et quelques occasions faciles ratées permettent aux locaux de signer un 12-2 avec Crabos en fer de lance (35-30/18’). Les oloronais se reprennent finalement sur cette fin de première mi-temps bouclée sur le score de 39-35.

Changement de décor au retour des vestiaires avec des béarnais qui commencent à souffrir du manque de rotations et subissent les assauts de la paire Ilardia/Latapy (47-35/24’). Le temps mort oloronais n’arrive pas à stopper l’hémorragie et de surcroît, les décisions arbitrales n’épargnant nullement les bleus, le REAL signe un fatal 20-5 sur ces six premières minutes de seconde mi-temps (59-39/27’). La JAO va cependant offrir une belle résistance dans ce final de partie mais les chalossais maîtrisent leur sujet (61-45/69-49/74-55) pours’imposer logiquement 76-57. Les oloronais ont maintenant une semaine pour préparer la venue du leader Coteaux du Luy dans une soirée de gala qui devrait attirer la grande foule à Robert Scohy.