Rencontre au sommet

Oloron : 109
M. Ort (20), F. Bonnelalbay, L. Perez (26), T. Vergez-Pascal (19), F. Benquet (10), P. Maysonnave (6), R. Jakubowski (cap 20), B. Giraudo (5), T. Turpin (3), E. Mazarin. Entraîneur : S. Juncaa.
Gaujacq : 98
À Oloron, salle Scohy, 600 spectateurs environ.
Arbitres : E. Simard et H. Ennafaa
Les quarts temps : 24-36, 29-17, 23-22, 33-23.
Pour Oloron, 1 joueur sorti pour 5 fautes : T. Turpin (36e).
Cette partie des « leaders » débute de la pire des façons pour les Oloronais qui laisse des espaces en défense et qui oublient de monter sur les shooteurs Landais (15-30, 8e). Dans ces dix premières minutes on assiste à un « all star game », où les attaques prennent le pas sur les défenses, mais à ce jeu ce sont les visiteurs qui tirent les ficelles. Pourtant, Oloron va se reprendre, essentiellement en trouvant la mire avec Vergez-Pascal dans la peinture et Jakubowski à mi-distance, car côté défensif, ce n’est toujours pas ça. Malgré tout, la JAO recolle petit à petit et à la pause rien n’est joué, mais les locaux reviennent de loin (53-53, 20e).
Au retour sur le parquet les Béarnais prennent les choses en main avec Ort sur l’extérieur et l’infatigable Vergez-Pascal sous le cercle, qui abat un chantier du diable dans une raquette chaude bouillante (70-65, 27e) ! Au moment d’attaquer les dix dernières minutes, rien n’est joué (76-75, 30e). Un panier à 3 points de Benquet avec la faute fait lever la foule, Perez en rajoute, l’inévitable Vergez-Pascal intercepte le ballon, Ort s’y met, bref, la JAO passe un 12-0 à Gaujacq (88-75, 34e). Dès cet instant et malgré une réaction des visiteurs, les locaux resserrent enfin leur défense, les fautes pleuvent, la JAO tient bien et s’octroie un succès qui lui permet d’envisager la NM3 avec une victoire de plus que son dauphin et le point average favorable. La soirée s’annonçait belle !

Laissez un commentaire

Cliquez ici pour laisser un commentaire